R
Livraison offerte
100.000 clients satisfaits
w
Support réactif
Entreprise française
Nouveauté : le paiement en 4x sans frais avec PayPal
09 81 00 82 95
Panier 0 0,00

Soulager les jambes poteaux : ce que dit la science

Les jambes poteaux, maladie également connue sous le nom de lipœdème est une affection relativement peu connue dans le monde. En moyenne, une femme sur dix est touchée par cette maladie et malgré le fait qu’elle soit reconnue par l’OMS en France, elle est sous-diagnostiquée. Elle est à la fois inesthétique, douloureuse et elle limite […]
Publié le : 16 Nov, 2022
jambes poteaux

Les jambes poteaux, maladie également connue sous le nom de lipœdème est une affection relativement peu connue dans le monde. En moyenne, une femme sur dix est touchée par cette maladie et malgré le fait qu’elle soit reconnue par l’OMS en France, elle est sous-diagnostiquée.

Elle est à la fois inesthétique, douloureuse et elle limite la capacité de se mouvoir. Elle est donc fortement débilitante d’un point de vue social.

Faisons le point sur les dernières avancées dans le traitement des jambes poteaux.

Que sont les jambes poteaux ?

Les jambes poteaux est l’autre nom du lipoedème. Il s’agit d’une maladie causée par un trouble hormonal où les cellules graisseuses s’accumulent dans les jambes, les hanches et les cuisses du patient.

Ces cellules graisseuses forment des lobules qui deviennent de plus en plus visibles et entrainent des douleurs sur les zones concernées.

Il est important de savoir que cette maladie n’affecte pas les pieds. Elle s’attaque uniquement aux cuisses, hanches et jambes. La principale cause est un dérèglement hormonal souvent dû à la grossesse. Cette maladie peut aussi être héréditaire.

Symptômes des jambes poteaux

  • Apparition de graisse dans les jambes
  • Sensation de froid dans les zones concernées.
  • Douleur constante dans les jambes
  • Présence de cellulite
  • Changement de couleur de peau en bleu foncé
  • Disproportion du corps qui est volumineux dans les parties inférieures, notamment les jambes.

Il ne faut pas confondre jambes poteaux et cellulite. Le premier est une maladie douloureuse tandis que le second est un problème d’ordre esthétique sans effet sur la santé.

Evolution de la maladie

Puisqu’il s’agit d’une maladie évolutive, il existe plusieurs degrés de gravité. Il est possible de déterminer la gravité de cette maladie en analysant l’état physique du patient.

Degré 1 : douleur dans les jambes suivie d’une ecchymose au moindre choc.

Degré 2 : les jambes commencent à gonfler, présence de formes irrégulières et aussi présence de graisse sous forme de bosse ou de boule.

Degré 3 : tissus plus grossiers et plus rigides, formant de grandes poches de graisse et de lobes.

Comment traiter les jambes poteaux ?

Malheureusement, cette maladie n’est pas encore guérissable, mais il existe des traitements pour améliorer l’état physique des jambes et aussi pour atténuer la douleur.

Traitement par la liposuccion.

La liposuccion des jambes, notamment la liposuccion assistée par l’eau permet d’éliminer la graisse du lipœdème. On utilise un tube creux placé sous la peau pour aspirer le tissu graisseux afin d’affiner les jambes. Plusieurs séances peuvent être nécessaires en fonction de la quantité de graisse à extraire et chaque séance doit être espacée sur une période d’au moins deux mois.

Traitement par compression

L’utilisation de bandages extensibles ou de collants en élastane faits sur commande peut augmenter la pression exercée sur les tissus des jambes enflées et réduire le risque d’une nouvelle accumulation de liquides.

Traitement par drainage lymphatique manuel

Un certain type de massage qui utilise des gestes doux et rythmiques pour stimuler la circulation de la lymphe autour des zones vers les vaisseaux sanguins sains, où elle peut ensuite circuler dans le système veineux. Ce procédé peut permettre de soulager la douleur et de prévenir la fibrose.

Le sport

Le sport est un traitement naturel des jambes poteaux. De simples gestes quotidiens peuvent contribuer à réduire non seulement la douleur associée à cette maladie, mais aussi à prévenir l’accumulation de liquide à l’origine des bosses. La pratique de la natation et du vélo sont recommandés.

Les bienfaits de la pressothérapie pour les jambes poteaux

Chez les patients souffrant de lipoedèmes des extrémités inférieures, les bottes de pressothérapie permettraient de réduire le volume du membre et de soulager la douleur.

La pressothérapie stimule le système lymphatique pour augmenter le flux de la lymphe, qui évacue les toxines du corps grâce à un massage doux et relaxant. Les personnes peuvent bénéficier du drainage lymphatique pour traiter un large éventail de troubles et notamment certains types d’œdèmes.

Le système lymphatique est un élément majeur du système immunitaire de l’organisme. Les 500 à 800 vaisseaux lymphatiques transportent les nutriments et l’oxygène vers les cellules, collectant les déchets en chemin et les évacuant. Cela aide le corps à se débarrasser des toxines et autres matières indésirables. Les globules blancs et les anticorps du système lymphatique sont essentiels pour combattre les infections et les virus.

⚠️ Il est indispensable de consulter un médecin avant de réaliser toute forme de traitement à base de pressothérapie.

A propos des vêtements de compression pour soulager les jambes poteaux

De façon générale, il faut privilégier les vêtements, souples, amples et adaptés à cette maladie. Les vêtements doivent être confortables et élastiques afin qu’ils ne s’affaissent pas sur la partie affectée de la maladie.

Les vêtements de compression sont des chaussettes, des bas ou des manchons spécialement conçus pour s’adapter à un membre gonflé. C’est un dispositif médical.

Le degré de compression dépend de la gravité du gonflement. Ils sont disponibles dans la plupart des pharmacies.

Les niveaux de compression sont mesurés en pressions de mm Hg (millimètres de mercure).

Bien qu’il n’existe pas de norme industrielle, voici quelques mesures couramment utilisées :

  • Compression faible (classe 1) : moins de 20 mm Hg
  • Compression moyenne (classe 2) : entre 20 et 30 mm Hg
  • Compression haute (classe 3) : supérieure à 30 mm Hg

La compression graduelle est le plus souvent recommandée. Elle est conçue de manière à être plus serrée à l’endroit le plus éloigné du bras ou de la jambe et à se relâcher progressivement vers le haut du membre.

Études citées

Lim CS, Davies AH. Graduated compression stockings. CMAJ. 2014 Jul 8;186(10):E391-8. doi: 10.1503/cmaj.131281. Epub 2014 Mar 3. PMID: 24591279; PMCID: PMC4081237. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4081237/

Cartier CJ. Pressothérapie au mercure dans le traitement du lymphoedème [Mercury pressotherapy in the treatment of lymphedema]. J Mal Vasc. 1990;15(3):277-81. French. PMID: 2212872. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/2212872/

Votre pressothérapie à domicile

Profitez d’un massage décontractant en profondeur, chez vous et quand bon vous semble. Les bottes de pressothérapie Fitem sont idéales pour soulager les jambes lourdes et activer la récupération après l’effort.

Bottes de pressothérapie Fitem Basic
Mon panier
Votre panier est vide.

Il semble que vous n'ayez pas encore fait de choix.